Abu Dhabi, une destination tendance et savoureuse

La capitale des Emirats Arabes Unis nous invite en… cuisine

Catégorisé comme Cuisine d'ailleurs, Tourisme

Question de géographie : quelle est la capitale des Emirats Arabes Unis, autrement dits les UAE ? Abu Dhabi. À 1h30 en voiture de Dubaï, sa voisine, elle s’en démarque par son coté plus familial et plus cool. Moins star peut-être ? Et pourtant, c’est ici que se trouve le Louvre (louvreabudhabi.ae), musée ouvert en 2017 en partenariat avec la France pour une concession de 30 ans. Il faut voir l’architecture futuriste, signée Jean Nouvel, de ce musée dit flottant car entouré d’eau. Il est situé sur l’île de Saadiyat qui accueillera prochainement le Guggenheim. C’est aussi sur cette île que l’on trouve la plus belle, la plus longue et la plus vierge des plages : Saadiyat Beach. Au vu des grues, espérons que l’immobilier n’aura pas raison de ce lieu de rêve au sable blanc, à la mer chaude et limpide, où émergent parfois des dauphins et barbotent quelques tortues. Ici, rien à envier aux Maldives ! En émirat qui s’affirme, Abu Dhabi s’offre une impressionnante Skyline ultra design, avec habitations résidentielles, hôtels de luxe, mais pas que, car il y en a pour toutes les bourses.

Sans oublier l’impressionnante Sheikh Zayed Grande Mosque, une immensité architecturale composée d’or, de pierres précieuses et de diamants, la plus vaste du pays. Le 2 décembre, Abu Dhabi, s’apprête, avec les 6 autres émirats que sont Dubaï, Ajman, Charjah, Fujaïra, Ras el KhaÏma et Oumm al Qäiwaïn à fêter dans le faste, leur 50 ans. Aussi, à partir de cette date, des évènements d’importance se succèderont jusqu’à la fin de l’année. Ceci, pour rendre hommage à la naissance de ce jeune pays qui a poussé comme un champignon, jusqu’à devenir un incontournable, tant au niveau des affaires qu’à celui des loisirs. Merci au Sheikh Zayed et à son père, bâtisseurs de l’empire ! Les bédouins qui vivaient alors dans le désert avec leurs chameaux n’en croiraient pas leurs yeux. Ici, 200 nationalités se côtoient, se respectent et s’entendent. Bel exemple de cohabitation. Il en résulte aussi un melting pot de cuisines très intéressant. Et très cosmopolite, évidemment. On peut le vérifier chaque jour dans les multi restaurants implantés dans les hôtels de luxe ou des galeries marchandes, très nombreuses.

La Culinary Season s’y déroule jusqu’au 8 décembre 2021, dans 20 établissements sélectionnés comme étant les meilleurs par le gouvernement et son collège de spécialistes. Chacun a concocté un menu spécial baptisé « Chef’s Table », proposant ses propres spécialités. Petit florilège d’adresses participantes, testées et approuvés : Coya, qui rayonne de Dubaï et Paris, excelle dans une fushion food péruvienne (coyarestaurant.com). De son côté, Mezlai, table plus classique située au sein de l’Hôtel Mandarin Oriental, un palace au style oriental, délivre le best of de la nourriture libanaise (mandarinoriental.com). Idem pour Beirut Sur Mer, très recherché pour son emplacement sur la promenade animée le soir, dans le quartier de Mamsha al Saadiyat (beirutsurmer.com). On y déguste, en terrasse et à deux pas de la mer, de succulents mezzés dont certains vraiment originaux, souvent épicés… ou pas. Sympa aussi la déco intérieure, fleurie, colorée, festive. Bien aussi pour admirer le Sunset, très pâle en cette arrière saison, en sirotant un cocktail sans alcool. Et la France ? Présente avec LPM (sous entendez, La Petite Maison, mais l’enseigne est différente de celle de l’Hexagone) qui sert, oui, d’excellents escargots à l’ail (lpmrestaurants.com). Très impliquée à faire découvrir la cuisine de son pays, Khulood Atiq, seule femme chef connue et reconnue, ne possède pas de table à proprement parler, mais est la cheffe attitrée du gouvernement et elle prône la cuisine émiratie. Il s’agit d’un mix entre une inspiration indienne et l’emploi constant d’ingrédients spécifiques, tels le safran, les dates et le riz comme base. Le tout, en un tour de main… Il suffit de lire son dernier livre, Sarareed, Emiraty Cuisine from the south to the desert, pour comprendre.

Enfin, nouveau concept  à retenir, celui de Khaleed au Fa’e Cafe, restaurant de la Federal Youth Authority, rattaché au gouvernement. Il y dispense une healthy food, avec de bons ingrédients, de parfaites associations et du poisson vapeur ou grillé avec un twist ancestral. Car pas question de renier la table de sa grand-mère, mais en version allégée. Au final, c’est une sorte de « coworking place » pour la jeune génération qui s’y sent particulièrement bien (thefaeway.com). Abu Dhabi, comme vous l’avez deviné, c’est un émirat à savourer. Où dormir ? À l’hôtel Conrad Etihad Towers, Corniche Road, à partir de 200€ la chambre double (hilton.com). On vole avec la compagnie nationale Etihad : 1 vol par jour, 7j/7, depuis Paris-Charles-de-Gaulle. Prix en classe économie, à partir de 800€, en période de fêtes. etihad.comvisitabudhabi.com