Animateur de télévision, et conseiller culinaire du groupe des Bistrots pas Parisiens, Norbert Tarayre est un cuisinier hors pair qui mise avant tout sur la convivialité .

Là-Haut

À Suresnes, son escale gourmande offre un panorama unique sur les tours du plus grand quartier d’affaires européen. Le spectacle se joue aussi dans l’assiette, grâce au chef résident Yoanne Flament, familier des grandes maisons étoilées, et des produits nobles sublimés par des assaisonnements précis. Menus de 40 € à 70 €.


Le Bistrot de Paris

À Colombes, l’ambiance d’autrefois est souligné par les gros bulbes des lustres qui surplombent cette adresse familiale où l’on se sent bien. En cuisine, Gilbert Benhouda et Antoine Dujardin mettent en œuvre un savoir-faire acquis dans les palaces pour revisiter les grands classiques français. Formule : 20 €, menu : 30 €.


Ma Cocotte

À Saint-Ouen, c’est l’adresse culte signée Philippe Starck. Elle flotte sur le marché Paul Bert Serpette. A la carte, on retrouve des plats « comme à la maison », sous l’impulsion de David Dallerey qui connait les recettes du foie gras de canard et du poulet fermier à la broche. Formule : 20 €, menu : 30 €.


Macaille

A Suresnes, c’est le 2e repaire gourmand de Norbert, imaginé comme un appartement où l’on se retrouve entre la bibliothèque, la salle à manger, la terrasse ou devant la cheminée pour partager des assiettes de maquereau rôti, râble de lapin farci, saucisse de Laguiole et côte de veau. Formule : 20 €, menu : 30 €.


Mourchevel

Au sommet du Mont Valérien, ce lieu éphémère ne fait rien comme les autres. Avec des allures de station de ski, et des tables installées dans des télécabines, il offre une vue imprenable sur Paris pour déguster des recettes hivernales sur une déco vintage déployant fondue savoyarde, crêpes er gaufres. Carte : 30 €.


Saperlipopette!

À Puteaux, ce nom est devenu une institution depuis son ouverture. L’atmosphère des lieux marie les objets chinés, de vieux livres et des matières chatoyantes, le tout blotti autour d’une terrasse où l’on se fait servir des assiettes généreuses qui fleurent bon la bistronomie saisonnière. Menus : 36 € et 40 €.


Sapristi

À Rueil-Malmaison, ce bistrot familial est doublement dangereux, car il est accolé à une pâtisserie-boulangerie, Perlin Tatin. Ecrin de gourmandise sucré-salé, il vous accueille avec le sourire dès le petit déjeuner, et vous y retrouverez une blanquette de veau et des coquillettes au jambon, forcément régressives. Menus : 30 € et 35 €.


Splash

À Asnières-sur Seine, piscine, transats, sièges en rotin en font le Splash-sur-Seine, face aux péniches. La salle mixe les tendances Art Déco et coloniale en mettant du soleil dans ses assiettes, comme l’épaule d’agneau confite, le bar entier aux légumes grillés ou la tarte tropézienne. Formule : 25 €, menu : 40 €.

lesbistrotspasparisiens.com

Henri YADAN