Château Voltaire, un hôtel rock, fashion et cosy à Paris

Tout un art de vivre dans la lignée de Zadig & Volaitre

Catégorisé comme Hôtels

Il en rêvait, il l’a fait ! Thierry Gillier, alias mister Zadig & Voltaire, a réalisé l’un de ses rêves. Ouvrir un hôtel dans un esprit qui lui ressemble, à l’image de la griffe : cool, fashion, rock et surtout très parisien. Idéalement placé, l’établissement est situé à l’orée de l’Opéra Garnier et de la Place du Marché Saint-Honoré, à une encablure de la Place Vendôme, dans ce qui furent les anciens bureaux de la marque. Il s’agit ici de la réunion de 3 bâtiments des 17e et 18e siècles, anciens relais de poste, d’où la devanture classée et, au 4e étage, un dénivellement qui ajoute au charme. Pour imaginer ce premier opus hôtelier, il s’est adjoint le talent de Franck Durand, célèbre directeur artistique (époux d’Emmanuelle Alt, ex rédactrice en chef de Vogue Paris ). Ce dernier s’est inspiré des fims de Claude Sautet, dont les scénaris riment avec une joyeuse bande d’amis. Coté ambiance, il a fait appel au non moins succesfull cabinet d’architecture intérieure, Festen.

Résultat, un hôtel 5 étoiles confidentiel de 32 chambres, toutes différentes, réparties en 5 catégories, dont une mansardée avec vue en ligne directe sur les toits de la capitale. Au menu des matières, du velours, du coton gratté, des murs peints à la chaux et du chêne vernis. Coup de cœur pour les salles de bain à l’ancienne, avec robinetterie chromée. On adore l’appartement, situé au 4e étage, avec sa salle à manger permettant d’y organiser un dîner privé et surtout sa terrasse paysagère, elle ouvre en ligne directe sur l’Opéra. C’est un véritable verger avec figuier, cassisier et pommier, ponctué de buissons stylisés, divinement orchestré par Louis Benech, lui aussi star en son domaine.

Les parisiens initiés squattent déjà, en before ou en after, le bar « La Coquille d’Or », à l’atmosphère délicieusement rétro. À la table de « l’Emil », prénom du fils de Thierry Giller, on aime la cuisine du jeune chef Valentin Lambert venu en ligne directe du Shangri-Là Paris. À la carte, des escargots de Bourgogne au beurre persillé ou un tataki de bœuf, chimichurri de coriandre thaï et une jolie proposition de crus… Bien vu ce restaurant aux murs habillés de carreaux de céramique émaillée et scindé en 3 salles, ce qui évite la promiscuité et ajoute une touche de confidentialité.

Très intimiste, le mini Spa vouté en sous-sol avec piscine est réservé aux résidents. Quelques œuvres d’art contemporain, minutieusement sélectionnées par le maître des lieux, grand collectionneur connu et reconnu dans le monde entier, essaiment ça et là. Voilà un nouveau concept hôtelier parisien qui mixe à merveille passé et ultra modernité sans rivaliser avec aucun autre. Bienvenue au château ! Chambre, à partir de 458€. chateauvoltaire.com