Montagne 2021: tout shuss sur une saison pas comme les autres !

La neige est au rendez-vous

Catégorisé comme Tourisme

Par Claudine HESSE Catégorisé comme Tourisme

Chalets à louer, gastronomie à emporter, activités aux sommets, autant de bonnes raisons pour aller prendre l’air des cimes, même sans skier. Au programme, ballades, ski de fond, luges parties et confort food pour tous. La neige est là, on y va ! De nouvelles adresses à découvrir, dès leur ouverture prochaine.


A Verbier : Experimental Chalet

Tout schuss au pays du gruyère qui a ouvert ses frontières. A VerbierGreg  Marchand, chef du restaurant Frenchie à Paris, a installé ses fourneaux au sein de l’Experimental Chalet, l’un des fleurons de l’Expérimental Group. Ceci pour y distiller une cuisine de montagne réconfortante et réactualisée. A la carte : gougères au gruyère et truffe, truite aux agrumes et sabayon ciboulette, tartiflette de truffe et lard séché du Valais. experimentalgroup.com


A Gstaad : Ultima Hotel Spa & Résidences

Après Crans Montana, Megève, Genève, Corfou et avant Courchevel, Ultima Gstaad Hotel Spa & Résidence, entièrement rénové dans la très chic station suisse, acceuille un Ultima Spa by Swiss Perfection, mais aussi une clinique esthétique. L’hôtel, composé de trois grands chalets, vient de se doter d’un restaurant Coya, concept péruvien qui essaime de Paris à Dubaï en passant par Londres ou Monaco. Ambiance sud américaine dans les Alpes, et en room service pour l’instant, avec des plats exotiques et réconfortants comme le ceviche Atun chifa au thon blanc ou un Arroz Nikkei au loup de mer grillé. En dessert ? Des churros orange-citron nappés de dulce de leche et chocolat chaud. Régressif à souhait ! A noter et à louer, 6 résidences indépendantes.  A partir de 970€ la junior suite. ultimagstaad.com

© Bruno Preschesmisky

Dans les Pyrénées espagnoles : MiM Baqueira

Fan de foot ou pas, cap au sud, au tout nouveau MiM Baqueira de Lionel Messi, dans les Pyrénées espagnoles.  Et plus exactement à 175 km au sud de Toulouse, dans la station Baqueira Beret au Val d’Aran. C’est un 4 étoiles cosy (ouvert !) de 141 chambres, dont des suites duplex et les junior suites, à la  déco contemporaine. 3 restaurants, un spa de folie, le MiM SPA, avec circuit d’hydrothérapie, piscine intérieure, jacuzzi extérieur et l’assurance d’un service responsable, dans le droit fil de la philosophie environnementale de la chaine. A partir de 160€ la chambre double, petits déjeuners compris. mimhotels.com/fr/baqueira/hotel-mim-baqueria


En Haute-Savoie : M de Megève

Dès que nous en aurons la permission (mais quand ?) C’est ici que nous nous offrirons  une overdose  de  massages et autres chouchoutages de peau dans le tout nouveau et tout beau Spa Clarins de l’hôtel M de Megève. Au menu, le Soin Haute-Montagne, oh combien salvateur après une journée raquettes ou un massage équilibre aux huiles essentielles, pratiqué sur une tale au sable chaud Alpha Quartz. Un must. Autre Nouveauté d’importance, l’arrivée  aux fourneaux, du chef étoilé et savoyard Edouard Loubet, qui après avoir vendu cette année son établissement culte du Luberon, opère un retour aux sources. Il en a profité pour concocter un menu gastronomique bien-être, en accord de papilles avec Olivier Courtin Clarins, directeur général de la marque éponyme et fin gourmet. A partir de 400€ la chambre double. mdemegeve.com

© Karin Creuzet

A Chamonix : Edelweiss Yoga chalet

Matthias Herzog, petit fils du célèbre alpiniste Maurice Herzog qui conquit l’Anapurna en 1953, a repris le chalet familial…et perfectionné son yoga à Goa. L’endroit idéal pour pratiquer avec lui, la salutation au soleil le matin, la révérence à la lune le soir, et prendre des cours dans la journée, mais aussi faire de superbes randonnées dans ce chalet cocon. A partir de 690€ 4 jours/3 nuits, repas et cours de yoga compris. edelweissyogachalet.com 


A Méribel : le Coucou

Déco contemporaine ou sixties, au choix, signée Pierre Yovanovitch, oeuvres d’art, griffées Amélie du Chalard,  galériste à Paris, cuisine mijotée par Riccardo Giraudi, importateur du concept du Beef Bar en France et spa labelisé Tata Harper qui concocte ses produits bio dans sa ferme du Vermont. Que demander de plus ?  Une situation pile poil, au Rond Point des Pistes.  Et la caution de la famille Pariente déjà propriétaire de références hotelières, comme le Lou Pinet à Saint-Tropez ou l’hôtel Crillon le Brave en Provence. Les Méribel addict apprécieront. A partir de 640 € la nuit. lecoucoumeribel.com

© Jérôme Galland

A Val D’Isère : le K2 Chogori

C’est la nouveauté de la saison. Le K2, déjà bien implanté à Courchevel, s’installe dans la sportive station. Ce sont 2 chalets, 21 chambres et suites, plus un restaurant très attendu, l’Altiplano d’inspiration péruvienne. Bref tout ce que l’on aime, ceci orcherstré par la famille Capezzone, Suzanne et Philippe les parents, Emily et Thomas, les grands enfants. Déco savoyarde actualisée, chaleureuse atmosphère et situation idéale au coeur du village. A noter le panel de multi-activités proposées par Val d Isère, comme le patinage, l’escalade sur la cascade de glace, les promenades en chien de traineau et, pour les plus petits, la construction d’igloo. A partir de 500€ la chambre double. lek2chogori.com

© Capezzone

A Courchevel: les Grandes Alpes 1850

Cet établissement de grand luxe, composés de suites, d’appartements et de chalets accueille cet hiver le Chef Sylvestre Wahid. Déjà 2 étoiles en 2012, au Strato, dans la même station, et même distinction pendant 5 ans chez Thoumieux, à Paris, où il succéda à Jean-François Piège. Il revient à la montagne. Cet appel des cîmes le conduit à créer cette fois, un restaurant confidentiel de 4 tables, à la déco signée Tristan Auer dont le style savoyard contemporain met à l’honneur la pierre de lave, le bois foncé et le cuir à l’effet rouille. Très beau et délicat travail que celui des menus calligraphiés à la main par Marie Field. A venir, un shushi bar. Et des projets en Provence et dans la capitale… grandesalpes.com