edmond de rothschild heritage

Aux portes de Marseille, seuls les promeneurs, les voiliers et les bateaux ont accès aux rivages du Parc National des Calanques. La fin de l’été est la période idéale pour redécouvrir ces anses et ces criques quasi inaccessibles, étendues sur une vingtaine de kilomètres escarpés, au bord de la Méditerranée. Les canyons creusés comme des fjords offrent un panorama unique en Europe, avec des paysages et des petites plages désertes qui ont inspiré les toiles de Cézanne immortalisant la Provence éternelle.

Interdit aux voitures, quelques cabanons rustique sont parsemés sur ses collines, comme pour rappeler la fragilité d’un massif sauvage dont les sentiers et les vallons plongent dans des eaux claires. L’environnement offre des points de vue dignes des fonds d’écrans paradisiaques et il séduit les visiteurs par sa beauté naturelle, rythmée par le bruit des cigales et le bruit des vagues. Au bord des roches calcaires, une trentaine de spots côtoient des vignobles plantés en étages qui témoignent d’un art de vivre généreux.

Les inconditionnels du tourisme confidentiel se retrouvent à Cannelongue, Sormiou ou Morgiou pour profiter de pique-niques chics, face à des fonds marins transparents. Et pratiquer librement canyoning, rafting, voile, ski nautique, pêche, pédalo, canoë et kayak entre deux baignades… www.ot-cassis.comwww.calanques13.com

Henri YADAN