edmond de rothschild heritage

Envie de vert ? De nature ? De respirer. De se ressourcer ? Direction Les Sources de Cheverny, nouvel opus hôtelier d’Alice et Jérôme Tourbier. C’est dans la belle et riche région de Loire, celle des châteaux, des forêts séculaires, des vignes et de la bonne chère qu’ ils ont  trouvé l’endroit de leur rêve. Ils y réitèrent le concept qui a fait leur succès dans le Bordelais, avec les Sources de Caudalie. Il y a déjà 20 ans ! Avec bien sur quelques différences basées sur une démarche éco-responsable et l’utilisation maximale des ressources naturelles du lieu. Etendue sur 45 hectares dont, 40 de forêts, la propriété est organisée comme un hameau, à l’architecture signée Yves Collet. Elle compte plusieurs bâtiments, des dépendances réhabilitées et des cabanons à dominante de bois qui s’inscrivent dans le paysage.

Joyau du domaine, le Château du Breuil, abrite 13 chambres sur les 49 que proposent les Sources de Cheverny, et dont la décoration respecte l’esprit 18e siècle, revisité. Avec la complicité du studio de design Be-Poles, Alice,  passionnée de déco, s’en est donnée à cœur joie de chiner ça et là en déclinant la palette chromatique des verts, du vert olive au vert mousse, en passant par le vert tendre ou le vert d’eau…. Cette ambiance green rappelant partout celle de la forêt omniprésente. Tandis qu’autour des maisons et parties communes, la nature est apprivoisée avec brio par le paysagiste Pierre Alexandre Risser. Silence, ça pousse ! Dans le Hameau du Marais, La  Maison des Fruits, La  Maison des fleurs ou encore la Grange aux Abeilles, chaque espace de vie est différent, certains mansardés, d’autres avec terrasse, mais tous avec un charme fou.

Cerise sur le hameau, le Baron Perché, une suite sur pilotis avec bain nordique qui domine l’ensemble, d’où l’on peut rejouer “Sœur Anne” en prenant l’apéritif. Côté activités, ballades à cheval, cours de yoga et cueillettes en forêt avec Charlotte Ménard, chaussés de bottes Aigle qui trônent dans l’entrée, comme dans une maison de famille. On peut aussi embarquer pour un vol en montgolfière au dessus de l’admirable Cheverny, où l’on est reçu par le propriétaire, le marquis Charles-Antoine de Vibraye. Pour prolonger le plaisir, on continue jusqu’à Troussay, le plus petit des châteaux de la Loire,  habité et  exploité sous forme de gîte par Isaure de Sainte-Marie. Dans la to do list : remonter la Loire en Toue (bateau inspiré des embarcations Vikings) au coucher du soleil, via le port de Chambord, à Saint-Dyé-sur-Loire, avec le conteur et navigateur Vincent Aldebert.

Au Spa des Sources, on admire les fresques végétales de Claire Basler, et les convives se régalent des soins aux protocoles signés Caudalie avant de nager dans la piscine intérieure à la charpente boisée. A moins de préférer la piscine extérieure, un beau bassin de nage qui semble se fondre dans la forêt. Coté restauration, le chef Frédéric Calmels arrive en ligne directe de La Réserve, à Paris et à Genève. Il dispense ici une cuisine goûteuse et locavore dans une salle dotée d’une cheminée ouverte sur rôtissoire. On se délecte de saucisses d’agneau grillé ou d’une tarte feuilletée à la tomate et aux herbes sur un Selles-sur-Cher affiné (formule : 30€, menu : 34€). En attendant aussi l’ouverture, en 2021, de la table gastronomique Le Favori.

Au bar, parmi les cocktails signature, on recommande le Sangri-Loire, un nectar composé d’eau de vie, de crème de framboise et de vin d’épines mixés de citron vert et de ginger Ale. Fameux. Dans ce terroir célèbre pour ses vins, Alice et Jérôme, du Château Smith-Haut-Lafitte, planteront très bientôt leurs propres vignes. On ne se refait pas… Chambre, à partir de 180€. sources-cheverny.com

Claudine HESSE