Pley Hotel, l’ode à une légende radiophonique

Ambiance seventies Faubourg Saint-Honoré

Catégorisé comme Hôtels, Tourisme Paris

Pley ? Oui, comme Pleyel, en référence à la marque de pianos, à la mythique salle de concerts voisine et surtout à une radio légendaire, fer de lance de ce nouvel hôtel 4* (groupe Madeho) du Faubourg Saint-Honoré. On joue aussi sur le terme anglais : play ! Tout ici évoque l’histoire de la grande époque radiophonique, celle années 70, où Europe n°1, RTL et autres tenaient QG dans le 8e arrondissement parisien. D’emblée, l’ambiance s’impose avec postes anciens chinés aux Puces, photos d’archives, affiches de pub vintage et micros rétro… Sur les murs, s’égrainent des oeuvres de l’artiste plasticien Julien Nedelec.

Le sous-sol dévoile, dans une atmosphère intimiste, un salon cosy et un studio d’enregistrement qui invite à faire des podcasts, la nouvelle radio 3.0, à moins d’y prendre un cours de yoga ou de la réserver pour un évènement privé. Dans les 100 chambres, tout rappelle ce thème en filigrane, ceci dans une harmonie de couleurs homogènes en bleu Navy, blanc, rose poudré. Les résidents de la penthouse bénéficient même d’un accès privatif au rooftop. Ce dernier, avec vue sur la Tour Eiffel et les toits de Paris, promet aux clients du 4 étoiles quelques futures cocktails parties.

Parfaitement orchestrée et réalisée par Fabien Roque, “starchitecte” d’intérieur (Studio Roque Intérieurs), la déco utilise le velours, le bois et le laiton, ce qui apporte au lieu une atmosphère chaleureuse à souhait. Au rez-de-chaussée, le restaurant Pleyground s’est spécialisé dans la viande d’exception. Dès que possible (bientôt donc, en principe) on pourra déguster, au bar végétalisé, un Moscow Mule ou un Radiola. Fish addict ? Pas de problème, Mersea, le célèbre concept de street food de poisson est mitoyen et livre ses plats sur commande, en room service. Histoire de savourer les recettes du chef Olivier Bellin, 2 étoiles à l’Auberge des Glazicks, en Bretagne, qui signe la carte. Pas de SPA à proprement parler, mais on peut s’offrir des massages en chambre et, plus rare, un petit institut de beauté où l’on peut se faire faire les mains et les pieds. Let’s the music… Pley ! Chambre, à partir de 150€. pley-hotel.com.

Partager l'article sur :